Il était une fois... ένα κοριτσάκι ! (entre Volos et Skiathos)

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 30 décembre 2006

Elle a fait un bébé toute seule...

C'était dans ces années un peu folles
Où les papas n'étaient plus à la mode
Elle a fait un bébé toute seule


C'est la deuxième fois... Le premier à m'avoir dit “Bah, t'as pas besoin des hommes, toi... Attends d'être nommée et après tu peux très bien faire un bébé toute seule.” c'était Giannis. Ca m'avait... pas choquée mais, je sais pas.. Touchée ? Il était le premier à dire tout haut ce que je pense tout bas à chaque fois que mes envies de maternité se réveillent. Le fait qu'il mette des mots sur ces idées qui jusque là se balladaient vaguement dans ma tête, ça m'a fait qqchose, ça leur donnait une forme, une réalité, elles n'étaient plus ces idées que je repoussais en souriant quand elles osaient faire surface sans leur accorder plus d'importance, elles étaient là, devant moi, et je ne pouvais pas leur dire de retourner dans le noir vu que c'était pas de moi que les mots étaient sortis. De toutes façons je suis pas nommée.
Tu parles d'une réponse...
Et l'année prochaine, qd tu le seras, tu feras quoi ?
...

Lire la suite

lundi 25 décembre 2006

Joyeux Noël !!!

Bonne fêtes à tous :)


Χρόνια πολλά Χριστίνα, χρόνια πολλά Χρήστο ! Να σας χαιρόμαστε :)

samedi 23 décembre 2006

It's aliiiive !!

En rentrant tout à l'heure, je me suis fait gronder... Τι, τι, τι;; Γύρισα στη ζωή σου εδώ και μια βδομάδα σχέδον και ακόμα δεν έχεις μιλήσει για μένα;; Χμμ... Πρέπει να ομολογήσω μως ντράπηκα λιγάκι... Ε, ναι, όλοκληρο κουνέλι (και που μιλάει κιόλας) και να μην σας έχω πει τίποτα γι αυτό;
Η μόνη μου δικαιολογία είναι πως τώρα τελευταία το σερβερ του είχε πρόβλημα και ήθελα να σιγουρευτώ πως όλα ήταν οκ. Ναι, το κουνέλι μου έχει και δικό του σέρβερ... Σας φαίνεται παράξενο;

Lire la suite

vendredi 22 décembre 2006

Ca y est !

J'ai mon lit ! Un beau lit double en sapin. Du coup, j'ai revu la déco de la chambre... Je suis contente, peu à peu la maison prend forme et la déco me correspond de plus en plus.

Le ciment dans les plaines
Coule jusqu'aux montagnes
Poison dans les fontaines,
Dans nos campagnes



J'ai hâte de trouver le temps d'aller rendre visite aux suédois pour m'acheter des bibliothèques, tables etc :) Je vous le dis, ce sera bientôt la fin du rêgne des cartons ! Un jour, j'aurai ma chaise devant mon bureau et pas dans le couloir, devant le poële :-D

Lire la suite

mercredi 20 décembre 2006

Oooooooh !!!

Quand j'étais petite, à l'époque où on s'échangeait des carnets d'amis, je ne savais absolument jamais quoi écrire comme groupe pop préféré (du coup je regardais chez le précédent... qui avait regardé chez le précédent etc :-D), j'avais encore un peu de mal avec les acteurs mais là où j'avais MA réponse qui ne changeait pas, c'était le livre préféré.

Lire la suite

mardi 19 décembre 2006

Et si c'étaient elles qui avaient raison ?

Y a rien à faire, les grandes et belles idées, c'est bien beau mais ça n'avance à rien... Et si finalement, toutes ces filles que je critique avaient raison ? Parait que l'homme est fait pour vivre en couple, on en a besoin, ça fait du bien au moral, aux hormones et à je ne sais quoi d'autre...
Je sais que l'homme parfait n'existe pas mais je ne peux pas m'empêcher de le chercher et de chasser ceux dont je découvre les imperfections.

Lire la suite

Je t'aime...

Eh oui, de nouveau ;) Sauf que cette fois... J'écoute la chanson et elle ne me fait plus "juste" sourire, j'écoute la chanson et... je SOURIS.
C'est une impression bizare... Cette chanson, je l'ai écoutée en boucle en allant à l'école pendant des jours et des jours. Mais tout à coup, ce n'est plus la même. Tout à coup, cette voix n'a plus du tout la même signification. Je reconnais des intonations, je devine ses yeux, son sourire, ses mouvements. Je l'entends, elle.

Lire la suite

Les hommes de ma vie...

Lundi matin, 6H... J'ai voyagé toute la nuit et dans qq heures on rend les bulletins. Youpie :)
J'arrive à la maison, j'ouvre la grille... miaouuu Oooh, Ticky m'attend en-haut des marches :) Il se frotte à moi, je le caresse et on entre ensemble. Eh ben, Show, tu dors ? Tu viens pas accueillir maman ? ... Show ?
Pas de Show... Bon... Je ne peux évidemment pas m'empêcher de penser qu'il ne m'a pas accompagnée non plus quand je suis partie :-/
C'est pas grave, il est allé se ballader... Je sors, l'appelle un peu (désolée, chers voisins)... Bon bon bon, c'est pas graaaaveeeeee et il est 6.30, je DOIS dormir !

7H J'arrive pas à dormir... Je caresse le gros moteur qui s'est lové contre mon ventre mais je n'arrive pas à fermer l'oeil.
Hop ? Un léger choc au niveau des jambes... Tiens tiens... Un tit chat blanc vient délicatement se frotter à moi. Oh, tu es là maman ? Chouette :) Maman ? Tu me gratouilles un peu le ventre ? Maman ?? Oh... Elle dort...

Lire la suite

Le temps qui passe...

A : "(...)et puis on est bientôt en janvier"
MERDE, son anniversaire !!! On est déjà en décembre ??
Jusque là, décembre ça voulait pas dire grand chose... Ίσα ίσα που ça me faisait rire de voir tout le monde parler de cadeaux, les magasins se décorer etc. Oui, sauf que les jours ont passé et que là il n'est plus trop tôt pour penser à Noël, c'est plus une action commerciale, c'est le temps qui passe, et il passe vite ce salaud ! Dans une semaine le petit jésus a son anniversaire... Et c'est pas le seul :$

Lire la suite

mardi 12 décembre 2006

Ces petits mâles qui me protègent...

Acte 1 : Il y a qq jours, en sortant de chez moi j'ai vu un chien errant s'approcher de moi en aboyant. J'ai pas trop fait attention, c'était un chien errant, je risquais pas grand chose... Le gentil toutou s'approchait de plus en plus et il avait l'air de moins en moins gentil :s Tout à coup, il s'arrête net, il regarde vers la maison, fais demi-tour et s'éloigne à toute vitesse. J'ai tout juste le temps de me retourner pour voir Ticky dévaler les escaliers, passer à travers la grille et lui courir après :D

Lire la suite

mardi 5 décembre 2006

Je t'aime

D'accord, il existait d'autres façons de se quitter
Quelques éclats de verre auraient peut-être pu nous aider
Dans ce silence amer, j'ai décidé de pardonner
Les erreurs qu'on peut faire à trop s'aimer

Lire la suite

dimanche 3 décembre 2006

Οι άλλοι...

Discussion avec un copain... Et si... J'ai peur... Peur pour toi... Imagine que...
Oui, c'est mignon, gentil, adorable. Oui, c'est normal qu'il s'inquiète pour moi et j'en suis flattée. Mais pourquoi, pourquoi est-ce que ces hommes sont incapables de me voir autrement que comme une pauuuvre petite fille qui ne peut bien sur qu'être encore amoureuse de leur ami avec qui elle n'est plus depuis bientôt deux ans ?
Relation bizare, malsaine, risquée, dangereuse, même. L'un des deux risque d'être blessé et ça, bien entendu, c'est mon rôle.
Et si je l'aime, moi, cette relation ? Si elle me plait ? C'est si dur que ça de me croire quand je dis que je n'attends rien d'autre ? Attendre quoi ? Une relation à distance ? Non merci, c'était marrant quand j'avais vingt ans et que je butinais (et de son côté, il a eu récemment l'occasion de découvrir à quel point ces relations sont fausses). Du réchauffé ? Hahaha !

Lire la suite

samedi 2 décembre 2006

Άνδρες...

Ήθελα αυτή τη φορά να δημιουργήσω blog ανοιχτό σε όλους, να μην είναι μια απλή κυβερνητηκή μορφή του ημερολογίου μου. Αυτό το blog το φανταζόμουν χωρίς άνδρες και αισθήματα. Σιγά σιγά όμως παίρνει σάρκα και οστά αυτή η σελίδα, σιγά σιγά γεμίζει και γίνεται πραγματικότητα. Οι άνδρες στην ζωή μου είναι...

Lire la suite

vendredi 1 décembre 2006

Ma toute belle...

Je suis tellement désolée... De ne pas m'être écoutée, d'avoir refusé de tout mon être de reconnaitre que tu étais partie pour de bon.
Je refusais de penser qu'on avait vécu notre dernier calin, que tu ne me réveillerais plus jamais en essayant de rentrer ton museau dans mon oeil, dans mon nez... Je refusais d'accepter que je n'aurais plus jamais droit à tes caresses de petite brute...

J'ai pas été là pour toi. Je n'ai pas été là pour te ramasser, je ne sais même pas qui l'a fait ni ce qu'il a fait de ton corps.

On ne m'a pas donné le droit de te caresser une dernière fois, de te dire adieu.

Tu ne m'as jamais vue, ma puce... Pour toi j'étais une voix, une odeur, une main qui te caressait, qui jouait avec toi, qui te serrait contre elle. Pour toi j'étais maman.

Je ne sais pas comment expliquer à tes frères qu'ils ne te verront plus. Je n'ai pas à le leur expliquer, ils savent... Ils ont essayé de m'y préparer, ils ont essayé de me combler, à deux, pour que je ne souffre pas trop de ton absence...

Je t'aime, ma grande, je t'aime...